mardi 28 mai 2024

Daughters of Lesbos_Les Filles de Lesbos (1968)

Les membres d'un club secret lesbien se racontent leurs aventures sexuelles...

 



"Ce film lesbien brut, désespérément obscur, traite des expériences sexuelles d'une société saphique secrète. Des séquences muettes en noir et blanc sont racontées par une lesbienne à la voix sulfureuse, qui nous fait revivre des moments sexuels marquants de la vie de chaque membre. Nous assistons à un viol sous l'emprise de la drogue (...). Alors qu'elle fantasme sur (une) hippie en chaleur, Dominique (la chef de facto du groupe) est surprise par un voyeur qui s'introduit dans son appartement et la viole. Les filles se vengent en kidnappant l'homme (...) Une sorte de suite a suivi en 1968 sous le titre The Return of the Secret Society." (https://www.allmovie.com/movie/daughters-of-lesbos-vm217834/releases)


 

Pour en savoir plus sur l'origine et le réalisateur de ce film, nous avons très peu de sources autres que la présentation du DVD par l'éditeur américain Something weird video :

 "Sorti par l'indépendant new-yorkais Chancellor Films et annoncé comme Dominique in Daughters of Lesbos ou simplement Dominique, ce film est une sorte d'anomalie. Contrairement à la plupart des films de sexploitation, qui sont alimentés par des fantasmes sexuels masculins et célèbrent la domination masculine, Daughters of Lesbos ose suggérer que les femmes n'ont pas besoin des hommes (...). Et, bien sûr, il est facile d'imaginer un public de grindhouse composé d'hommes frustrés d'âge moyen se tortillant sur leur siège lors de la dernière scène. Nous nous sommes toujours demandé qui était le réalisateur "Bob Woodcock", et l'IMDB indique maintenant que M. "Woodcock" n'est autre que ROBERTA FINDLAY. Ce qui est tout à fait logique puisque Daughters of Lesbos a un côté plutôt "Findlay-esque". Si c'est le cas - et on n'est jamais trop sûr avec l'IMDB - ce film et celui qui l'accompagne, Babette in The Return of the Secret Society, sont probablement les deux premiers films que Miss Findlay a réalisés. Elle a ensuite dirigé des joyaux tels que Altar of Lust, Clamdigger's Daughter, Snuff et Tenement, ainsi qu'une vingtaine de pornos hardcore et même quelques films d'horreur."


 


Sous-titres inédits 100% maison : 

https://www.opensubtitles.org/fr/subtitles/10053777/daughters-of-lesbos-fr

Le film en VO : 

https://1fichier.com/?4vhxd8x4zbfpdr8e5e9n  



4 commentaires:

  1. Décidément on est vraiment gâté avec tous ces films de chez Something Weird. Merci beaucoup pour le partage et la traduction.

    RépondreSupprimer
  2. Assez incroyable cette exploration du cinéma d'ultra niche, et vraiment intéressante !
    Bravo !!!

    RépondreSupprimer
  3. merci pour cette perle

    RépondreSupprimer

Merci de votre participation, et n'hésitez pas à proposer des liens ou vos propres traductions !
A bientôt !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...